Banque : les commissions de mouvement sur les comptes pro

Pour mon argent, je suis resté assez traditionnaliste et classique. Quand je mets de l’argent sur un compte courant dans une banque, j’en attends qu’elle me paye des intérêts et, éventuellement, qu’elle me facture les services que je lui demande.

Mais voilà, en France, depuis très longtemps, il y avait une règle particulière. Les banques ne rémunéraient pas les comptes courants. Mais en contrepartie, elles ne faisaient pas payer l’utilisation des chèques.

Comptes rémunérés

Il aura fallu une procédure de la Caixa Bank devant la cour européenne pour qu’à partir de 2005, les comptes rémunérés soient enfin autorisés.

A cette époque, les banques ont modifié leurs systèmes informatiques pour être en mesure de les rémunérer dans le cas où la concurrence y viendrait. Finalement, après des mois d’attentisme, rien n’a fondamentalement changé et les comptes courants ne sont globalement pas rémunérés, aujourd’hui.

Mieux, les chèques étant de moins en moins utilisés, le « deal français » est plutôt une bonne affaire pour les banques. D’autant plus, que les autres moyens de paiement sont, eux, facturés que ce soit les paiements par carte bancaire (qui semble-t-il rapportent le jackpot) ou les tentatives de nouveaux moyens de paiement par mobile ou internet.

Commissions de mouvements

Si cela ne se pratique pas trop au niveau des comptes de particuliers, sur les comptes bancaires des professionnels, certains établissements facturent des frais de mouvements. Non seulement, il n’y aucune rémunération de l’argent, mais en plus, plus il y a d’argent à rentrer, plus vous êtes taxés. Plus précisément, la taxe est calculée sur un pourcentage de l’argent qui sort de la banque, mais comme tout ce qui rentre est appelé à sortir, la taxe est finalement proportionnelle aux rentrées d’argent.

J’avais ouvert un compte pro sur ce principe dans une banque dont je tairai le nom. Au départ, cela représentait une facturation annuelle de moins de 100 euros (en fonction de mon CA de l’époque). Ce que je n’avais pas vu, c’est que cette tarification augmente avec le CA mais surtout que cela empêche de travailler avec plusieurs banques en tarifant les aller-retour. Vous ne pouvez pas non plus placer dans cette banque sous peine d’être encore taxé à la sortie !

Ce compte est désormais clôturé.

Je peux comprendre que, pour les pros, la banque puisse facturer le compte en fonction de ses coûts, en fonction de l’utilisation surtout quand il y a énormément d’opérations, de remises d’espèces ou de chèques ou des multiples virements. Mais facturer l’argent qui rentre au lieu qu’il soit rémunéré, c’est quand-même un beau tour de passe-passe !

5 réflexions au sujet de « Banque : les commissions de mouvement sur les comptes pro »

  1. LE TAUX ACTUEL (5 AVRIL 2012) EST énorme : 13,75% et je suis outré par ces pratiques donc je recherche une autre banque car par principe je peux pas comprendre que la Bred facture en + des 33€ mensuel de frais de tenue de compte un pourcentage sur les mouvements et (ok sur les découverts mais pas les mouvements)

  2. Je vient de me rentre compte sur mon compte en ligne les frais de mouvement, des frais qui montent très haut même, j’ai de suite appelé ma conseillère pour savoir de quoi il s’agit car j’ai jamais entendu parler de ces frais la, c’est juste minable de taxer les gens n’importe ou et dans n’importe quoi….

  3. Encore une arnaque des banquiers sur les commissions de mouvement de compte .

    Qui est capable de me dire qu’il a lu les conditions générales d’une ouverture d’un compte pro.

    1 le compte n’est pas rémunéré
    2 on vous compte en plus des frais de gestion du compte des frais de mouvement .
    caisse D’ épargne Toulouse.

    les banquiers se servent : assez .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *