Et si le taux du Livret A passait en territoire négatif ?

Le taux du Livret A bientôt négatif ? Fiction économique ou pas ? C’est bien sûr politiquement impossible mais les conditions économiques pourraient pourtant être réunies pour le faire. Réflexions

La BCE a annoncé hier la baisse de son principal taux directeur à 0,05%. C’est le plus bas niveau jamais atteint de – la courte – histoire de la BCE. Le taux appliqué aux banques qui déposent de l’argent à la banque centrale (le taux de dépôt) passe même de -0,10% à -0,20%.

La France a même emprunté à des taux négatifs un peu plus de 8 milliards d’euros à court terme le 1er septembre. Un argument repris d’ailleurs par certains pour que la politique de l’offre soit remplacée par une politique de la demande. En résumé que l’Etat dilapide encore un peu plus d’argent qu’il n’arrive toujours pas à rembourser. Car s’il y a des emprunts à taux négatifs, la plupart le sont à taux positifs, même si cela reste à bas taux.

Mais qui emprunte à taux négatif ? Quelle drôle d’idée ! Vous avez 1.000 euros sur un compte, vous les prêtez et vous ne serez remboursé que 999 euros. A mon avis, personne n’est assez idiot pour faire cela. C’est donc qu’il y a un intérêt ailleurs, notamment sur le niveau de change entre les monnaies : des étrangers qui préfèrent investir en très légère perte sur l’euro plutôt que de conserver leurs avoirs dans une monnaie qui s’affaiblit (par rapport à l’euro). C’est aussi ce qu’avait fait, à une époque, la Banque Nationale Suisse (emprunter en euros à taux négatif) pour empêcher le franc suisse de trop s’apprécier.

Les indices interbancaires sont peu à peu  impactés par ces taux négatifs. L’indice Eonia passe désormais sous le zéro pour cent depuis le mois dernier.

Et là, on arrive sur le Livret A. Si depuis de nombreux mois, on se focalise uniquement sur un taux du Livret A qui doit être supérieur à l’inflation, il doit être également supérieur aux taux interbancaires à court terme (Eonia et Euribor 3 mois) – voir la formule d’indexation du taux du Livret A. Pour l’inflation, il n’est pas impossible qu’elle passe elle aussi en dessous de la valeur nulle, comme l’Eonia. Il ne restera plus que le rempart de l’Euribor 3 mois, mais jusqu’à quand ? On peut cependant penser qu’aucun politique ne se risquera à annoncer un taux négatif pour ce livret symbolique.

Notre société a beaucoup de mal à s’adapter à la nouvelle donne de l’euro et de ses taux d’intérêts faibles (et très faibles avec la crise). Dernier changement en date : le taux d’intérêt légal (au ras des pâquerettes depuis deux ans) sera réformé à compter du 1er janvier 2015 avec la mise en place de deux taux d’intérêt légal. De mauvaises langues disent que ce changement est motivé par des pénalités désormais trop faibles pour le Trésor Public. Il semble qu’il y aura aussi quelques problèmes à sa mise en œuvre !

2 réflexions au sujet de « Et si le taux du Livret A passait en territoire négatif ? »

  1. Je trouve que c’est un peu absurde d’avoir un livret à taux négatif. Dans ce cas, ce seraient donc les épargnants qui seraient payeurs? Je pense que plus personne n’irait épargner si cela arrivait. Le monde se plaint déjà de la baisse du taux alors avec un taux négatif, je pense que le livret A serait fuit des épargnants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *